Manual Close Up Banner Image

Données probantes sur les PSSM

Ces 15 dernières années, les PSSM ont été évalués sous tous les angles. Nous sommes très fiers des résultats.

Preuves de l’efficacité des PSSM

Les premiers soins en santé mentale sont un programme international efficace. Les études évaluées en comité de lecture publiées dans plusieurs pays (y compris l’Australie, où le programme est né) montrent que les personnes formées par le programme :

  • Enrichissent leurs connaissances des signes, symptômes et facteurs de risque des problèmes de santé mentale
  • Réduit la distance sociale entre ces personnes et les personnes ayant un problème de santé mentale
  • Accroissent leur confiance en eux pour aider une personne en crise de santé mentale
  • Peuvent trouver des ressources professionnelles et de croissance personnelle pour les personnes ayant un problème de santé mentale
  • Font preuve d’un plus grand bien-être mental

 

AGENCE DE SANTÉ PUBLIQUE DU CANADA – PORTAIL DES PRATIQUES EXEMPLAIRES

Premiers soins en santé mentale Canada est ajouté au portail des pratiques exemplaires de l’Agence de santé publique du Canada, où ils sont classés comme pratique exemplaire, ce qui veut dire que le programme a :

  • Une forte incidence - changements positifs vers l'atteinte des objectifs souhaités.
  • Un haut degré d'adaptabilité - adaptation et transférabilité réussies dans différents contextes.
  • Une grande qualité des données probantes - qualité de la méthodologie de recherche ou d'évaluation qui vient confirmer l'importance de l'incidence et l'adaptabilité de l'intervention.

 

Pour en savoir plus sur les PSSM comme pratique exemplaire, cliquez ici.

091614CNW_Mental Health005

Depuis 2002, les PSSM ont été proposés à différents groupes et ont été soumis à des évaluations et analyses de nombreuses perspectives. Voici quelques études qui ont été faites :

 

Les premiers soins en santé mentale sont une intervention efficace de santé publique améliorant les connaissances, les attitudes et les comportements : une méta-analyse

Hadlaczky G, Hokby S, Mkrtchian A, Carli V, Wassmerman D. Mental Health First Aid is an effective public health intervention for improving knowledge, attitudes, and behaviour: A meta-analysisInternational Review of Psychiatry, 2014; 4; 467-475.

Cet article vise à synthétiser les évaluations publiées du programme de PSSM dans une méta-analyse pour estimer ses effets et son potentiel comme stratégie de sensibilisation à la santé mentale. Quinze articles utiles ont été dégagés dans une recherche documentaire systématique. Les tailles normalisées des effets ont été calculées pour trois mesures différentes de résultats : évolution des connaissances, attitudes et comportements d’aide. Les tailles moyennes des effets étaient de 0,56 pour les connaissances, de 0,28 pour les attitudes et de 0,25 pour les comportements d’aide, ce qui indique que la formation en PSSM avaient un effet modéré sur l’évolution des connaissances et de faibles effets sur l’influence des attitudes et des comportements. Les conclusions de la méta-analyse indiquent dont des gains prometteurs parmi les personnes formées en PSSM, surtout en connaissances, et peut-être en attitudes et comportements d’aide. Les résultats indiquent que les PSSM accroissent les connaissances des participants sur la santé mentale, réduisent leurs attitudes négatives et accroissent les comportements d’aide envers les personnes avec un problème de santé mentale.

 

Évaluation de l’efficacité de la formation de premiers soins en santé mentale parmi le personnel des affaires étudiantes d’une université canadienne

Massey J, Brooks M, Burrow, J. Evaluating the effectiveness of Mental Health First Aid training among student affairs staff at a Canadian universityJournal of Student Affairs Research and Practice, 2014; 51:3; 323–336.

Cette étude évalue l’efficacité de l’apport d’un programme de formation de premiers soins en santé mentale au personnel des affaires étudiantes. L’objectif de la formation était d’accroître les connaissances de la santé mentale, d’améliorer la sensibilisation et d’accroître la confiance au moment d’intervenir et d’aider les personnes ayant un problème de santé mentale. Les résultats indiquent que la formation a atteint ses objectifs et offre un grand potentiel pour les praticiens des affaires étudiantes.

 

Promotion du bien-être et réduction des stéréotypes sur la santé mentale dans le service d’incendie

Moffitt J, Bostock J, Cave A. Promoting well-being and reducing stigma about mental health in the fire serviceJournal of Public Mental Health, 2014; 13; 103-113.

Cette étude évalue les répercussions de trois interventions de promotion de la santé mentale, dont les PSSM, sur les attitudes et les connaissances sur la santé mentale parmi les gestionnaires de service d’incendie au Northumberland Fire and Rescue Service du Royaume-Uni. Les résultats de l’étude indiquent que l’apport de PSSM était considéré comme utile par les gestionnaires du service d’incendie et avait des résultats positifs pour les attitudes et compréhensions de la santé mentale. Le cours de PSSM était notamment associé à des améliorations statistiquement significatives des attitudes envers la maladie mentale et la connaissance/l’autoefficacité sur la santé mentale.

 

Mental Health First Aid USA en communauté rurale : impact perçu sur les connaissances, attitudes et comportements

Mendenhall AN, Jackson SC, Hase S. Mental Health First Aid USA in a rural community: Perceived impact on knowledge, attitudes and behavior. Social Work in Mental Health, 2013; 11:6; 563-577.

Cette étude enquête sur l’impact perçu des premiers soins en santé mentale (PSSM) sur les personnes qui suivent le cours dans un centre communautaire de santé mentale dans le Kansas rural. Cent soixante-seize diplômés de PSSM ont rempli un sondage en ligne évaluant leur perception de l’impact du cours de PSSM. Les conclusions correspondent aux études précédentes sur les PSSM australiens qui ont trouvé des résultats comprenant l’amélioration de la littératie sur la santé mentale et l’évolution des attitudes et comportements, mais la taille de l’échantillon limite la possibilité de généralisation.